Investissements d'Avenir : Le programme

En fin d’année 2009, une commission d’experts académiques et du monde de l’entreprise, co-présidée par MM. Alain Juppé et Michel Rocard, remettait un rapport sur le « Grand Emprunt ». Quelques mois plus tard, au printemps 2010, le programme « Investissements d’Avenir » était lancé sous l’égide d’un Commissariat Général à l’Investissement – CGI – piloté aujourd’hui par Monsieur Louis Gallois.

Destiné à financer de nouveaux programmes d’investissement dans les secteurs d’avenir, le programme Investissements d’Avenir vise à renforcer la productivité, la capacité d’innover, la compétitivité des entreprises françaises mais aussi à favoriser l’emploi et à promouvoir l’égalité des chances.
En période de crise économique, ce programme d’une ampleur sans précédent doit favoriser le potentiel de croissance nationale à long terme. Car il existe un lien avéré entre la productivité d’une économie et l’effort consacré à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation.
Dans la continuité des politiques de modernisation conduites par l’État ces dernières années (LRU, Opération Campus…), plus de la moitié des Investissements d’Avenir est donc consacrée aux universités, aux organismes de recherche et aux grandes écoles.

Le programme Investissements d'Avenir s’est vu confier une enveloppe globale de 35 milliards d’euros pour que la France se place à la pointe de l’innovation. Au total, avec l’effet de levier des autres financements, en particulier des cofinancements privés, le montant de l’investissement attendu s’élève à 65 milliards d’euros.
 
Ces investissements concentrent leurs moyens sur cinq priorités stratégiques : l’enseignement supérieur et la formation, la recherche, l'industrie et les PME, l'économie numérique et, enfin, le développement durable.
Avec 22 milliards d'euros, l’enseignement supérieur et la recherche constituent clairement la première priorité du programme d'Investissements d’Avenir. Ces fonds permettront de renforcer notablement  l’ensemble des sites d’excellence en France portant des projets ambitieux, quelle que soit leur taille, des niches d’excellence  jusqu’aux Initiatives d’excellence (IDEX) à visibilité mondiale.

-En matière d’enseignement supérieur et de formation, l’objectif est de permettre aux établissements d’enseignement supérieur de disposer de ressources leur permettant de se hisser au meilleur niveau mondial et ainsi faire émerger en France cinq à dix pôles pluridisciplinaires d'excellence d'enseignement supérieur et de recherche, capables de rivaliser avec les plus grandes universités du monde comme Harvard, Princeton ou Cambridge.
-S’agissant de la recherche, il s’agit de développer les biotechnologies, d’impulser une nouvelle dynamique dans les laboratoires d’excellence et de favoriser les applications industrielles de la recherche. Le renforcement des collaborations entre recherche publique et recherche privée est d’ailleurs l’un des objectifs forts poursuivis par le programme « Investissements d’Avenir ».

Deux vagues d’appels à projets ont été lancées en 2010 et en 2011 (http://www.agence-nationale-recherche.fr/investissementsdavenir/Appels-a-projets) : équipements d’excellence, laboratoires d’excellence,  santé et biotechnologies (instituts hospitalo-universitaires, démonstrateurs pré-industriels, cohortes, infrastructures nationales, bioinformatique, nanobiotechnologies…), sociétés d’accélération du transfert de technologie,  instituts d’excellence dans le domaine des énergies décarbonées, instituts de recherche technologique, initiatives d’excellence en formations innovantes et l’appel phare, les Initiatives d’excellence (IDEX).

Aix-Marseille Université, avec toute la communauté du site, s’est largement mobilisée pour répondre aux appels à projets du Programme Investissements d’Avenir, avec des résultats encourageants lors de la première vague (SATT Sud-Est, IHU Méditerranée Infection…) et particulièrement remarquables lors de la seconde vague, avec la sélection d’A*MIDEX.
Ces projets ambitieux sont maintenant lancés, et leur mise en œuvre a débuté.

Le programme Investissements d’Avenir est une opportunité unique, dans la mesure où les projets retenus bénéficient de moyens leur permettant de mettre en œuvre une politique d’excellence sur le long terme, de développer les interactions avec leur environnement économique, et d’attirer des équipes de renommée mondiale.
L'Agence Nationale de la Recherche, opérateur principal du programme Investissements d’Avenir sur son volet Enseignement supérieur et Recherche, a pour mission de suivre l'avancement de tous ces projets pendant leur durée, jusqu'en 2020, et d'en accompagner les responsables.