Projet Méditerranée A*Midex | Démarrage du projet de collaboration HoloDiv de Didier Aurelle avec l'Algérie et la Turquie

Le projet HOLODIV de M. Didier AURELLE, labellisé par la Fondation A*Midex dans le cadre de l’appel « Méditerranée 2018 », a démarré ses activités en septembre 2019. Ce projet vient renforcer la coopération d'Aix-Marseille avec l'Université d'Istanbul en Turquie et l'Université Badji Mokhtar à Annaba en Algérie.


Le projet porté par le Pr. Didier Aurelle, et co-porté scientifiquement par Marc Bally et Christelle Desnues, a été sélectionné le 18 mars 2019 par le Comité de Pilotage de la Fondation A*Midex dans le cadre de l'appel à projets « Méditerranée 2018 » d'A*Midex. Cet appel vise à renforcer les collaborations euro-méditerranéennes du site d'Aix-Marseille Université avec des partenaires privilégiés en recherche.
 
Le projet intitulé « Hologenome diversity and adaptation in Mediterranean gorgonians: tools for new management strategies of marine forests » (HoloDiv) entend contribuer à la connaissance de l’état écologique des écosystèmes méditerranéens, une connaissance indispensable à la préservation et la gestion de la biodiversité, notamment au sein des aires marines protégées (AMPs). Le projet explorera le potentiel adaptatif d’une espèce structurante des écosystèmes benthiques méditerranéens, la gorgone jaune Eunicella cavolini, par une étude intégrée de sa diversité génétique et microbienne (hologénome). Une grande partie de l'intérêt du projet repose notamment sur l'utilisation des outils génomiques qui donnent accès à des informations sur l’évolution et la réponse des espèces aux contraintes environnementales. Le projet étudiera des populations des bassins Est et Ouest, Nord et Sud, de la Méditerranée, soumises à des pressions anthropiques locales (pollution, pêche) ou préservées (AMPs). La diversité génétique, la démographie des populations, et l'adaptation locale des gorgones seront étudiées. Au niveau des microbiomes associés, une analyse globale de la diversité (bactéries, virus, eucaryotes) sera complétée par une étude fine des variations de certains taxons clefs. Ces résultats seront comparés aux indicateurs écologiques standards pour mieux cerner l’état et les trajectoires des populations. Les outils génétiques développés alimenteront une réflexion avec les gestionnaires d’AMPs pour la conception d’actions innovantes visant à favoriser l’évolution des populations.
 
Le projet est mis en œuvre à l'Institut Méditerranéen d'Océanologie (MIO) d’Aix-Marseille (UMR AMU-CNRS-IRD-UTLN), en lien avec des équipes du laboratoire Microbes Evolution Phylogénie et Infections (MEPHI) d'Aix-Marseille (UMR AMU-IRD-CNRS) en partenariat avec l'Université d'Istanbul en Turquie et l'Université Badji Mokhtar à Annaba en Algérie, ainsi que l'IFREMER (France) et le Parc National des Calanques (France). La collaboration entre les divers partenaires méditerranéens permettra d'étudier ces espèces dans des conditions d'environnement très différentes et sur une large zone géographique. L'implication des partenaires algériens et turcs est indispensable à l'étude écologique de ces gorgones dans leurs pays respectifs.  Ce projet permettra ainsi de renforcer des collaborations existantes entre AMU, la Turquie et l'Algérie.

HoloDiv a démarré le 1er septembre 2019 pour une durée de 36 mois. Sur cette période, le projet sera subventionné par la Fondation A*Midex à hauteur de 80 000 euros.

Crédits photos:  F. Zuberer / OSU Pythéas